MARTINGALE PARIS SPORTIFS

Martingale aux paris sportifs : Définition et Méthode pour la réussir

Dans Conseil en Paris Sportif par Le PronostiqueurLaisser un commentaire

L’ambition nourrie par tout adepte de paris sportifs est de ne pas perdre le moindre centime mis en jeu sur un évènement. Et pour l’atteinte de cet objectif, tous les moyens sont bons, notamment l’utilisation d’une stratégie de jeu bien ficelée. Au nombre des plus populaires, on compte la martingale qui a fait ses débuts au casino avant d’être adaptée au monde des paris sportifs. Si cette technique de pari a fait le bonheur des uns, elle a, en revanche, été pour d’autres une véritable déception. Ce qui suscite de nombreux questionnements quant à son utilisation. Est-ce réellement une technique gagnante ? Quels sont les risques liés à la martingale paris sportifs ? Dans cet article, nous démêlons le vrai du faux en ce qui concerne l’usage de la martingale aux paris sportifs.

La martingale aux paris sportifs : qu’est-ce que c’est ?

L’utilisation de la technique de la martingale, comme évoqué précédemment, est l’apanage des joueurs de casino, en l’occurrence de ceux qui sont férus de la roulette. Dans ce jeu, son usage implique de s’en tenir au même type de pari jusqu’à le remporter. Mais quand bien même la roulette et les paris sportifs sont des jeux de prédiction, l’application de la martingale pour parier sur le sport est quelque peu différente.

En règle générale, la martingale est un système de montante consistant à augmenter sa mise après chaque tour de jeu perdu. Dès lors qu’un gain est réalisé, la mise qui sera placée pour le prochain tour de jeu est celle de départ. L’intérêt de cette stratégie est de combler toutes les précédentes pertes subies et d’obtenir un petit bénéfice lorsqu’un pari est gagnant.

Vous vous demandez probablement de combien il faut accroître sa mise à l’issue de chaque pari perdu. Si à la roulette, le multiplicateur appliqué avec la martingale classique est un coefficient standard de 2, il n’en est rien lorsqu’il s’agit des paris sportifs. En effet, il faut, dans ce second cas, calculer la valeur du coefficient à utiliser.

Calcul de la valeur du coefficient multiplicateur et application de la martingale aux paris sportifs

Le coefficient multiplicateur de la martingale dans les paris sportifs se détermine avec la formule qui suit : cote ÷ (cote – 1). Par exemple, pour une cote de 1,50, la valeur du coefficient multiplicateur sera : 1,50 ÷ (1,50 – 1) = 1,50 ÷ 0,50 = 3.

Dans ce cas, si vous effectuez un premier pari de 10 € que vous perdez, il faudra, pour la prochaine mise, parier 30 € (10 € x 3). Si vous essuyez à nouveau un échec, votre mise passera à 90 € (30 € x 3) et ainsi de suite. En supposant que vous remportiez le 3ème pari de 90 €, votre gain s’élèvera donc à 135 € = [90 € (mise) x 1,5 (cote)].

Ce résultat positif vous permettra de compenser vos précédentes pertes et même de dégager un petit excédent de gain. Voici comment se présente le calcul de cette marge bénéficiaire : 135 € (gain) – [90 € (3ème mise) – 30 € (2ème mise) – 10 € (3ème mise)] = 5 €.

Quels sont les risques liés à l’utilisation de la martingale ?

Tel que vous venez de vous en rendre compte, la martingale est une stratégie de paris sportifs qui offre la possibilité d’être rentable. Toutefois, cette technique n’est pas sans conséquence fâcheuse. Afin d’illustrer on ne peut plus clairement le risque majeur lié à l’utilisation de la martingale, reprenons dans un tableau l’exemple précédent, en supposant un cas de figure d’infortune.

Nombre de paris effectuésMontant pariéRésultat de l’évènementMontant gagné/perduMontant des paris cumulés
110 €Perdu– 10 €– 10 €
230 €Perdu– 30 €– 40 €
390 €Perdu– 90 €– 130 €
4270 €Perdu– 270 €– 400 €
5810 €Perdu– 810 €– 1 210 €

Comme le montre le tableau ci-dessus, la martingale incite à engager de grosses sommes d’argent dans les paris sportifs. D’une modique mise initiale de 10 €, on se surprend à être en train de débourser plus d’un millier d’euros au bout du 5ème pari seulement. Cette technique exige donc de faire l’impasse sur la gestion de la bankroll qui est pourtant la règle d’or pour gagner aux paris sportifs sur le long terme.

Contrairement à ce que de nombreux tipsters scandent sur les réseaux sociaux, la martingale n’est, pour ainsi dire, pas la solution miracle pour gagner les paris sportifs. En effet, une série de 7, 8, 9 voire 10 paris successifs infructueux est vite arrivée. Or, les parieurs ne disposent pas tous d’une bankroll colossale et encore moins illimitée.

Nos conseils pour réussir sa martingale

Bien que la martingale soit une technique de pari principalement associée au risque de dilapider son capital de jeu en un rien de temps, elle n’est pas pour autant à fuir comme la peste. Bien au contraire ! Il est même conseillé de l’essayer de temps à autre. Il suffit de savoir comment la mettre en pratique comme un pro. En suivant ces recommandations, vous devriez pouvoir tirer le meilleur parti de la martingale aux paris sportifs :

Conseil N° 1 : Ne pas choisir sa mise n’importe comment

En vue de l’application d’une martingale pour les paris sportifs, il existe une règle à s’imposer et à respecter scrupuleusement : ne pas déterminer au hasard le montant du pari à placer. En effet, il est capital de toujours calculer préalablement le coefficient directeur à appliquer à sa mise. La conséquence du non-respect de ce conseil est qu’en cas de succès, vous pourriez vous retrouver avec un gain insuffisant pour couvrir les précédentes pertes.

Conseil N° 2 : Diminuer le coefficient multiplicateur

Si vous avez compris de quelle manière fonctionne la martingale, vous n’êtes très certainement pas sans avoir tiré la conclusion selon laquelle : plus le coefficient multiplicateur est élevé, plus vite la bankroll s’épuise et moins le parieur a de chance de réussir sa martingale. À ce titre, il est judicieux de minimiser la valeur du coefficient multiplicateur. Et pour ce faire, il faut opter pour des cotes plus élevées. En effet, le calcul du coefficient multiplicateur met en évidence le fait qu’une cote élevée induit un coefficient directeur faible.

Conseil N° 3 : Savoir choisir ses matchs

Généralement, les parieurs ont tendance à tirer sur tout ce qui bouge dans le cadre d’une martingale. C’est le meilleur moyen d’aller tout droit dans le mur et de ne jamais réussir sa martingale. En effet, avec cette technique de pari, le mot d’ordre est la patience afin de dénicher les meilleurs évènements sportifs pour lesquels l’appliquer. Par ailleurs, pour une martingale réussie, il faut mettre un point d’honneur à s’en tenir à une valeur de cote quasi égale pour tous les évènements. Et pour cela, il est impératif de trier sur le volet les matchs sur lesquels parier.

Conseil N° 4 : Se fixer une limite de nombre de paris à ne pas franchir

La bonne gestion de sa bankroll est un conseil que prodiguent à juste titre tous les experts, car c’est le seul moyen de ne pas jeter l’éponge s’agissant des paris sportifs. Que ce soit pour la martingale ou pour des mises ordinaires, il est important de se fixer des limites pour ce qui est du montant d’argent à parier. En effet, enchaîner les paris perdants est quelque chose qui arrive même aux meilleurs. Cela dit, ces derniers se distinguent des néophytes par leur capacité à savoir s’arrêter après une succession de mises infructueuses. Ainsi, lorsque vous n’êtes pas en réussite, prenez une pause, histoire de revenir avec une meilleure lucidité pour gagner.

Laisser un commentaire